The book

Amma, “The Hugging Saint”, Mata Amritanandamayi or Amrita, went from a simple Indian fisherman’s daughter in the late seventies to an international phenomenon worshipped by millions worldwide.

Jacques Albohair (aka Sarvatma / Ganga), who belonged to the initial inner circle of disciples in the early eighties, contributed to her early reputation as her first European representative and translator until he quit more than a decade later. He provides a captivating insider testimony of his life as an early disciple and of the development of the organisation from the simple “family business” to the “global empire” it has become today.

He delivers a detailed investigative analysis of the philosophy, the ethics, the communication, the practices and the reality of this sprawling organisation. He reveals the corruption and deception at the heart of the Amrita-system covering a wide range of fields: economic, fiscal, charitable, educational, sanitary, land and real-estate, ethical and spiritual, in words and deeds. He demonstrates how the guru herself is at the origin of the omnipresent ambiguities and doublespeak. The author’s close and intimate personal experience combined with quality testimony, documented evidence and a wealth of sources is nothing short of an eye-opener.

His critical review of the official biography, thanks to his hindsight and experience, is especially enlightening as it lays bare in simple and clear terms the reality of the person, her evolution and realisations.

As a lover of India and a believer of its ancient wisdom, he broadens the debate by clarifying common misunderstandings on some of the founding principles of Hinduism, and explores the criteria of the real spiritual master, of a healthy master-disciple relationship and the means to empower oneself when regaining one’s autonomy.

His book caters as well to admirers of India, to cult critics and to devotees in search of answers. In the wake of Gail Tredwell’s testimony, Amma’s former personal assistant for twenty years, “Holy Hell – A Memoir of Faith, Devotion and Pure Madness” published in 2013, this is the second major critical insider testimony on Amma and her movement.

 

430 pages, printed and electronic versions
available at
amazon.com, amazon.in and other Amazon international sites.

Le livre

Amma, “la sainte qui embrasse”, Mata Amritanandamayi ou Amrita, est passée d’une simple fille de pêcheur indien à la fin des années 70 à un phénomène international vénéré par des millions de personnes dans le monde.

Jacques Albohair (alias Sarvatma / Ganga), ayant appartenu au premier cercle intime de disciples au début des années 80, a contribué à sa réputation initiale en tant que premier représentant européen et traducteur jusqu’à ce qu’il quitte le mouvement plus d’une décennie plus tard. Il fournit ici un témoignage d’initié captivant de sa vie de disciple et de l’évolution de l’organisation depuis la simple “entreprise familiale” à “l’empire mondial” qu’elle est devenue aujourd’hui.

Il livre une analyse d’investigation détaillée et fort utile de la philosophie, de l’éthique, de la communication, des pratiques et de la réalité de cette organisation tentaculaire. Il y révèle la corruption et la tromperie au cœur du système Amrita couvrant un large éventail de domaines : économique, fiscal, caritatif, éducatif, sanitaire, foncier, éthique, comportemental, spirituel. Il démontre comment le maître lui-même est à l’origine des ambiguïtés et des doubles discours omniprésents. L’expérience personnelle intime de l’auteur combinée à des témoignages de qualité, des preuves documentées et un foisonnement de sources est tout simplement une révélation.

Sa relecture critique de la biographie officielle, grâce au recul et à l’expérience dont il dispose, est d’autant plus éclairante qu’elle met à nu avec clarté et sobriété la réalité de la personne, son évolution et ses réalisations.

Amoureux de l’Inde et adepte de sa sagesse ancestrale, il élargit le débat en clarifiant les malentendus sur certains principes fondateurs de l’hindouisme, et explore les critères du véritable maître spirituel, d’une saine relation maître-disciple et des moyens d’en sortir renforcé en cas de reconquête de son autonomie.

Son livre s’adresse autant aux admirateurs de l’Inde, qu’aux critiques des mouvements sectaires qu’aux fidèles en quête de réponses.

Dans la foulée du témoignage de Gail Tredwell, ex-assistante personnelle d’Amma pendant vingt ans, “Holy Hell – A Memoir of Faith, Devotion and Pure Madness”, publié en 2013, l’auteur livre ici le deuxième témoignage critique majeur d’initiés sur Amma et son mouvement, le premier en français.

450 pages, versions brochée et électronique
disponibles chez
amazon.fr et les autres sites d’Amazon dans les deux langues

The author

Jacques Albohair, French cum Swiss citizen, travelled to India, sometimes overland, yearly since the early seventies. This is when he met various masters and lesser-known yogis and his spiritual endeavour took a more definitive turn. In the late seventies, he had settled in India and was living the life of a spiritual aspirant. A few years later, he met Amma, the Hugging Saint, and decided to strengthen the devotional aspect of his journey with her. He was with her and a few early disciples even before an ashram or an organisation existed. With the others, he studied and practiced, but also spent all his time studying various religions and their mystics. Until some five years later, Amma sent him back to Europe to let her be known, to lay the foundations for her work and for her visits, and to hold together a string of groups of seekers and devotees in various countries. He organised her tours in Europe and when she visited, he was her interpreter. He served this way eight years until he strove to return to normal life as a layman. Notwithstanding the stir this provoked, he continued his service on a smaller scale before finally quitting a few years later.

After a period of personal, social and professional reconstruction, he settled in Geneva, Switzerland, and worked in the environment of NGOs and international organisations in the realm of development and humanitarian aid for nearly twenty years. Now retired, he continues to devote himself to those activities, albeit on a smaller associative scale. See Ushagram Suisse for more.

Having shed all formal and external forms of involvement in spirituality, his inner journey continues by letting its core principles find expression in his everyday life. “The Amma Empire” was written more than twenty years after having quit his ex-master and her movement, which gives a dispassionate and clear quality to his testimony.

L’auteur

Jacques Albohair, citoyen français et suisse, se rendit en Inde, parfois par voie terrestre, chaque année depuis le début des années soixante-dix. C’est alors qu’il rencontra divers maîtres et yogis moins connus et que sa quête spirituelle prit un tournant plus définitif. À la fin des années 70, installé en Inde, il mena une vie d’aspirant spirituel. Quelques années plus tard, il rencontra Amma (Amrita) et décida de renforcer l’aspect dévotionnel de son cheminement avec elle. Il s’installa avec elle et quelques-uns des premiers disciples avant même qu’un ashram ou une organisation n’existât. Comme les autres, il étudiait et pratiquait, mais passa aussi le plus clair de son temps à étudier diverses religions et leurs mystiques. Environ cinq ans plus tard, Amma le renvoya en Europe pour la faire connaître, jeter les bases de son travail et de ses visites, et réunir régulièrement une série de groupes de chercheurs et de fidèles dans divers pays. Il organisa ses tournées en Europe et lors de ses visites, il était son interprète. Il servit ainsi pendant huit ans jusqu’à ce qu’il s’efforce de revenir à une vie normale en tant que laïc. Malgré les remous que cela provoqua, il continua son service à plus petite échelle avant de finalement s’arrêter quelques années plus tard.

Après une période de reconstruction, personnelle, sociale et professionnelle, il s’installa à Genève, et travailla dans le milieu d’ONG et d’organisations internationales dans le domaine du développement et de l’aide humanitaire pendant près de vingt ans. Aujourd’hui à la retraite, il continue de se consacrer à ces activités, à une échelle associative plus modeste. Voir Ushagram Suisse pour plus de détail.

Ayant laissé derrière lui toute implication formelle et visible dans la spiritualité, son cheminement intérieur se poursuit, en laissant s’exprimer dans la vie quotidienne ses principes fondamentaux. “L’Empire d’Amma” a été écrit plus de vingt ans après avoir quitté son ex-maître et son mouvement, ce qui accorde une qualité de sérénité et de clarté au témoignage.

EXCERPTS

Following are the preface, two excerpts and the table of content

EXTRAITS

Suivent la préface, deux extraits du livre et sa table des matières

Introduction by Dr Jacques Vigne

Excerpts from the introduction to the book

Préface du Dr Jacques Vigne

Extraits de la préface

Critical reading of the biography

Thanks to the author's hindsight and experience, his free interpretation of Amma's biography is enlightening as it lays bare the reality of the person, her evolution and realisations with great simplicity and clarity.

Relecture libre de la biographie

Grâce au recul et à l'expérience dont il dispose, l'auteur livre un interprétation libre de la biographie d'Amma qui est d'autant plus éclairante qu'elle met à nu avec clarté et sobriété la réalité de la personne, son évolution et ses réalisations.

Analysis of foreign contributions

The declared foreign revenue of organisations is available to the public on the Home Ministry's website. They give a pretty precise notion of what has been done with donations from 2006 to 2019.

Analyse revenus étrangers

Les déclarations de revenus étrangers disponibles au public sur le site du fisc indien permettent d'établir assez précisément l'utilisation des fonds entre 2006 et 2019.

 

Table of contents

 

Table des matières

 

RECENT POSTS / BILLETS RÉCENTS

Here are the latest or highlighted posts. Access to the blog is via the menu, or here itself.
Voici les derniers billets ou la sélection du moment. Vous pourrez accéder au blog par le menu ou ici même.

Launch

When I spoke to my close friends about writing this book, opinions were divided. (…) in the twenty-five years after having left the movement my focus was on living my present life, not on dwelling on the past (…) It is only when I went in retirement that I felt it was the right moment to pick up the thread of the testimony started years prior (…)  I felt no scruples about speaking out. I just needed to be true to my lifelong principle of truthfulness. (…) If it allows some to open their eyes and focus on their own inner richness, on their empowerment, so much the better.

Lancement

Lorsque je parlai à mes amis proches de l’écriture de ce livre, les opinions furent partagées. (…) au cours des vingt-cinq ans après avoir quitté le mouvement, (…) mon objectif était de vivre ma vie présente, pas de m’attarder sur le passé. (…) Ce n’est que lorsque je partis à la retraite que je retrouvai l’envie de reprendre le fil du témoignage initié des années auparavant. (…) je sentais que je pouvais m’exprimer sans le parasitage d’émotions liées au passé (…) je n’eus aucun scrupule à m’exprimer. Je ressentis juste le besoin d’être fidèle au principe de véracité qui m’a toujours accompagné. (…) s’il permet à certains d’ouvrir les yeux et de se concentrer sur leur propre richesse intérieure, sur leur autonomisation, ce sera tant mieux.

TESTIMONY OF THE 20-YEAR LONG PERSONAL ASSISTANT

Impressions and recommendation

(…) I always felt I needed to support her testimonial but I didn’t feel ready to start with my mine. Nine years later, I have fulfilled my wish to be loyal to her voice, loyal to myself while speaking out the truth of our knowledge and our experience, our understanding of our ex-guru and her movement. (…) Amma lost in Gail a key element of her message to the world. The example that Gail represented was beyond all discourses. It is true that she was not free from faults. But whoever is, throw the first stone! In many ways, none of us from the first circle of disciples could ever have come close to her. (…)

TEMOIGNAGE DE L’ASSISTANTE PERSONNELLE DE 20 ANS

Impressions et recommendations

(…) J’ai toujours senti que j’avais besoin d’apporter mon soutien à son témoignage mais je ne me sentais pas prêt à commencer avec le mien. Neuf ans plus tard, j’ai exaucé ce souhait d’être fidèle à sa voix, fidèle à moi-même tout en témoignant sur la vérité de nos connaissances et de notre expérience, sur notre compréhension de notre ex-gourou et de son mouvement. (…) Amma perdit en Gail un élément clé de son message au monde. L’exemple que représentait Gail dépassait tous les discours. Il est vrai qu’elle n’était pas exempte de défauts. Mais que celui ou celle qui l’est jette la première pierre ! À bien des égards, aucun d’entre nous du premier cercle de disciples ne lui arrivait à la cheville. (…)

Environment rhetoric

the sobering experience of reality

Does “CRZ” mean anything to you?
It is the acronym of Coastal Regulation Zone in India which is managed by the Ministry of Environment and Forests and an emanation of the Environment Protection Act, 1983, section 3.

Does “CRZ” mean anything to the Mata Amritanandamayi Math?
Not much. Let us see why…

Discours sur l’environnement

ça donne à réfléchir…

“CRZ” vous dit-il quelque chose ?
C’est l’acronyme de “Coastal Regulation Zone” en Inde (l’équivalent de la Protection du Littoral en France) géré par le Ministère de l’Environnement et des Forêts et une émanation de la Loi sur la Protection de l’Environnement, 1983, section 3.

“CRZ” signifie-t-il quelque chose pour l’organisation, Mata Amritanandamayi Math ?
Pas grand-chose. Voyons pourquoi…

The Pope, Amma and slavery

PR-stunts and discourses

The org made a big fuss about Amma meeting the Pope Francis at the Vatican in 2014. What was the occasion? The historic initiative to eradicate modern slavery and human trafficking by 2020. It was the opportunity to have a photo taken and mention for all times that even the Pope met Amma. (…)
What was the real purpose of her visit to Rome and her taking part in this international meeting? 

Le Pape, Amma et l’esclavage

entre coups de pub et discours

L’organisation a fait toute une histoire à propos de la rencontre d’Amma avec le pape François au Vatican en 2014. Quelle en était l’occasion ? L’initiative historique pour l’éradication de l’esclavage moderne et de la traite des êtres humains d’ici 2020. C’était l’occasion de se faire prendre en photo et de mentionner pour toujours que même le Pape a rencontré Amma.  (…) Quel était le véritable but de sa visite à Rome et de sa participation à cette rencontre internationale ?

The Holy Mother of Patriarchy

a critique of Amma’s discourse on gender

One of the founding discourses of Amma’s philosophy is the one on gender, the role of women and their empowerment. She gave this speech on the occasion of the reception of the Gandhi-King Prize in Geneva in 2002. The ten-page discourse is replete with contradictions and seems like having sprung from a male brain not super sharp on the gender thematic. Let us have a brief peek into its logic.

La sainte mère du patriarcat

critique du discours d’Amma sur le genre

L’un des discours fondateurs de la philosophie d’Amma est celui sur le genre, le rôle des femmes et leur autonomisation. Elle prononça ce discours à l’occasion de la réception du Prix Gandhi-King à Genève en 2002. Ce discours d’une dizaine de pages est truffé de contradictions et semble sortir d’un cerveau masculin pas très affûté sur la thématique du genre. Voyons brièvement sa logique.