INTRODUCTION

Why this book?

INTRODUCTION

Pourquoi ce livre ?

When I spoke to my close friends about writing this book, opinions were divided. Some mentioned the healing effect such a confession would have by the simple fact of articulating it, even without publishing it, others mentioned the necessity to inform the people, others again the need to shake the movement and support dharma, others again the need to support Gail’s testimony or to provide a more balanced view of the guru and her movement. Whatever the opinion was, even when tempted to start writing my personal story, it seemed like an enormous task.

With the support of my friend Dr Jacques Vigne, I started writing something in 2015 and managed just thirty pages during a three-day break before returning to my daily activities. I then let it rest. As a matter of fact, in the twenty-five years after having left the movement I was focusing mostly on reconstructing myself. It took me about seven years to overcome the mountain of rancour, disappointment, perplexity, mourning, loss of faith and spiritual connection. Meanwhile, integrating oneself in European society at forty when having left it at fifteen and building a career from scrap while entirely self-taught is no easy task. I had no resources and had make ends meet. So obviously my focus was on living my present life, not on dwelling on the past.

It is only when I went in retirement and my travel cum education project was brought to a halt due to the sanitary crisis, I felt it was the right moment to pick up the thread of the testimony started five years prior. Nearly thirty years later, I felt I could speak out without the interference of emotions rooted in the past. One thing leading to another, it became this 400-page book.

Contrary to the various opinions mentioned before, I didn’t need to heal myself by writing, as the healing had already taken place a long time ago; I did not feel either like going on a crusade of any kind to bring down anything, provided it would even be possible. I had grown over my perplexity and wasn’t looking for a meaning anymore, besides working on being a good person and on doing the right thing in the moment. Nonetheless, I felt no scruples about speaking out. I just needed to be true to my lifelong principle of truthfulness, to be loyal to the fundamental principles of wisdom that had never left me. Besides, I didn’t consider it right to continue carrying around my ex-guru’s dirty secrets, particularly in the context of having been let down, betrayed and intrigued against by her, “simply” because I had decided to abandon my robes and return to normal life, to be true to myself and honest with others.

So, here you are. People will continue with their own business, following the things they believe in. Meanwhile, here is my testimony for what it is worth. I expect it will provoke various reactions, positive and negative, but if it allows some to open their eyes and focus on their own inner richness, on their empowerment, so much the better.

Spirituality can be a confusing realm, especially when people use it to promote themselves or their clan. However, although sobriety, sense and consistency are not particularly glamorous, they certainly belong to the key-principles seekers should keep in mind.

On the home page, you will find my own introduction to the book as well as a few lines about myself. In the excerpts’ page, you will find the preface of the book and the table of contents. I have also included two chapters from the book: a free interpretation of the biography and the analysis of foreign revenue from 2006 to 2019. Finally, the blog section will host various precisions, reactions and additional details as it goes.

Enjoy your discovery!

 

Lorsque je parlai à mes amis proches de l’écriture de ce livre, les opinions furent partagées. Certains évoquèrent l’effet guérisseur qu’aurait une telle confession par le simple fait de l’écrire, même sans la publier, d’autres évoquèrent la nécessité d’informer, d’autres encore la nécessité de faire vaciller le mouvement et de soutenir le dharma, d’autres encore la nécessité d’apporter son soutien au témoignage de Gail ou d’offrir une vision plus équilibrée du gourou et de son mouvement. Quelle que soit l’opinion, même lorsque je fus tenté de commencer à écrire mon histoire personnelle, cela me semblait une tâche énorme.

Avec le soutien de mon ami le Dr Jacques Vigne, je commençai à rédiger en 2015 pendant une retraite de trois jours avant de reprendre mes activités quotidiennes. J’accouchai d’une trentaine pages. J’ai laissé ensuite reposer. En effet, au cours des vingt-cinq ans après avoir quitté le mouvement, je me concentrai principalement sur ma propre reconstruction. Il me fallut presque sept ans pour surmonter la montagne de rancune, de déception, de perplexité, de perte de foi, de connexion spirituelle et de deuil. Puis, s’intégrer à la société européenne à quarante ans quand on l’a quittée à quinze et faire carrière à partir de rien en étant entièrement autodidacte n’est pas une mince affaire. Je n’avais pas de ressources et il me fallait joindre les deux bouts. Donc, évidemment, mon objectif était de vivre ma vie présente, pas de m’attarder sur le passé.

Ce n’est que lorsque je partis à la retraite et que mon projet de voyage et d’éducation fut interrompu en raison de la crise sanitaire que je retrouvai l’envie de reprendre le fil du témoignage initié cinq ans auparavant. Près de trente ans plus tard, je sentais que je pouvais m’exprimer sans le parasitage d’émotions liées au passé. De fil en aiguille, c’est devenu ce livre de 400 pages.

Contrairement aux différentes opinions évoquées précédemment, je n’ai pas eu besoin de me soigner par l’écriture, car la guérison avait déjà eu lieu il y a longtemps ; je n’avais pas non plus envie de partir en croisade d’aucune sorte pour abattre quoi que ce soit, si tant est que ce soit même possible. J’avais dépassé ma perplexité et ne cherchais plus de sens à mes vicissitudes. Je m’efforçais simplement d’être une bonne personne et agir de manière juste dans le moment. Toutefois, je n’eus aucun scrupule à m’exprimer. Je ressentis juste le besoin d’être fidèle au principe de véracité qui m’a toujours accompagné, d’être fidèle aux principes de sagesse fondamentaux qui ne m’ont jamais quitté. De plus, je ne considérais pas qu’il était juste de continuer à porter en moi les secrets inavouables de mon ex-gourou, en particulier dans le contexte de tromperie, de trahison et d’intrigues que j’ai dû subir, “simplement” parce que j’avais décidé d’abandonner l’habit et de revenir à la vie laïque, d’être fidèle à moi-même et honnête avec autrui.

Alors, voilà ! La plupart continuera de s’occuper de ses affaires et de suivre ses croyances. En attendant, voici mon témoignage pour ce qu’il vaut. Je m’attends bien à ce qu’il provoque des réactions diverses, positives et négatives, mais s’il permet à certains d’ouvrir les yeux et de se concentrer sur leur propre richesse intérieure, sur leur autonomisation, ce sera tant mieux.

La spiritualité peut être un domaine déroutant, surtout lorsqu’elle est utilisée pour se promouvoir, soi-même ou son clan. Cependant, bien que la sobriété, le sens et la cohérence ne soient pas particulièrement glamour, ils appartiennent sans aucun doute aux principes clés que tout chercheur devrait garder à l’esprit.

Sur la page d’accueil, vous trouverez ma présentation du livre ainsi que quelques lignes sur moi-même. Dans la page d’extraits, vous trouverez la préface du livre et la table des matières. J’ai également inclus deux chapitres du livre : une interprétation libre de la biographie et l’analyse des revenus étrangers de 2006 à 2019. Enfin, la section blog accueillera diverses précisions, réactions et détails supplémentaires au fur et à mesure.

Bonne découverte !