Excerpts from the introduction
by Dr Jacques Vigne, psychiatrist, author and specialist of India
Full PDF version in the archives page

(…)

As the author quotes in his dedication, the concept of the guru-disciple relationship is associated with precise and rigorous ethical criteria that have been clearly documented centuries ago.

(…)

By contrast, the author provides key insider testimony. He visited India for the first time in 1970 at the age of sixteen and stayed six months a year in Tiruvannamalai, one of Hinduism’s major places, with its sacred mountain, its great temple from the 15th-16th centuries dedicated to Shiva and above all, the ashram of the sage Ramana Maharshi (1879-1950) before returning to settle there in 1978. From an early age he was deeply impressed by the high ideal of the guru as given by sage Shankarāchārya in the 8th century and quoted in the dedication of this book. He finally joined Amma in 1979 before being sent back to Europe five years later in 1984 as her representative and to spread the word about her. He served her for fourteen years, closely during the first five years at the Vallickavu ashram, then as a regular interpreter during her European tours, or otherwise remotely in Europe giving talks and founding and developing her movement.

Jacques worked on the languages ​​of India. He studied Sanskrit to understand the etymology of the terms in the founding texts of Hinduism and also acquired a good working knowledge of Tamil. He learned Malayalam, a difficult language that very few Western devotees, even those who have been with her for a long time, can understand and speak fluently. Since he could also speak several European languages, this earned him the role of Amma’s interpreter in Europe. With his privileged position among the first circle of disciples, he was obviously not only aware of the official discourse, but of what was being said behind the scenes and able to understand the internal affairs of his ex-master and her organisation. It is about this divorce between the two discourses that he reports on in this testimony in a captivating and especially useful way, which is nothing short of an eye-opener.

(…)

His book is teeming with quality testimonies, incriminations and evidence of serious ethical excesses related to the behaviour of his ex-master and to the management of her organisation. Reading it, we realise the huge discrepancy between the façade and reality, we discover how, in this organisation, lie and deception is part of a parallel reality. It is even quantifiable when the author analyses and dissects with rigour the foreign contributions accounts published on the website of the Indian Home Ministry. Fortunately for us, he deals with the subject he knows perfectly, as an investigative journalist would. Listening attentively to his testimony unveiling fundamental thematics related to the organisation could save many people a lot of time and energy.

(…)

One of the valuable elements of the work to be noted is the reinterpretation of the official biography. The author’s hindsight and his insider knowledge make it possible to demystify the official discourse and to lay bare the reality of the person, her evolution and her realisations. After Gail Tredwell, Jacques in turn reveals in his own way the functioning, the tendencies, and the intimate thought of their former master.

(…)

The author guides the reader in the gradual discovery of the various dysfunctions and excesses of his ex-master and her organisation. His direct experience and investigation cover a whole range of themes: spiritual lineage, learning and achievement, megalomania and manipulation, psychotic outbursts and decompensations, sexuality and greed, personality cult, miracles and prophecies, infantilisation and violence, media fabrication and contradictory information, finances and charity, entrepreneurial empire in education and health and development aid with various key testimonies and reports, construction of the myth and reality, plagiarism and innovative authenticity, empowerment of women and support of patriarchy, politics and power, celebrities and traditions.

(…)

What also gives weight to this work is the number of directly accessible internet links which support the author’s analysis: almost on every page, readers will be able to start their own research on the subjects that interest them or on which they may have doubts – especially useful in the electronic version of the book. Readers will therefore be able to form their own opinions on the basis of his testimony and investigative work.

After his personal testimony, in the second part of the work, the author gives us the means to understand the criteria of the authentic spiritual master, the true meaning of the guru-disciple relationship, and in case of need, the elements to regain our autonomy with the minimum of losses. He insists on putting into perspective the guru-disciple relationship and the meaning of Dharma within the framework of classical tradition, with Sanskrit sources. This makes it possible for people to remain rooted in a solid foundation in their further development and broadens the debate by going beyond the criticism of one-off/factual excesses of given persons or groups.

In particular, I recommend the reading of the last pages of this second part carefully. There he develops what we could call the psychology of deconversion, that is to say how to extract and empower oneself in relation to a belief, a religion, a group, or a master that one has followed for some time.

His book is not only a precious and authentic testimony, but also a guide for finding oneself and navigating one’s way around a situation of spiritual, social and personal involvement that is often complex to grasp and to disentangle from. Those who fear the repercussions of a coming-out will be able to comfort themselves with these words of Mahatma Gandhi: “Tell the truth: at the beginning you will be alone, then most will follow you!” As the saying goes: “You can fool all the people some of the time and some of the people all the time, but you cannot fool all the people all the time!”

Extraits de la préface
par le Dr Jacques Vigne, psychiatre, auteur et spécialiste de l’Inde
Version PDF complète dans la page d’archives

(…)

Comme le cite l’auteur dans sa dédicace, le concept de la relation gourou-disciple est associé à des critères éthiques précis, rigoureux et clairement documentés depuis des siècles.

(…)

Par contraste, l’auteur livre ici un témoignage d’initié clé. Parti pour la première fois en Inde en 1970 à l’âge de seize ans, il y séjourna six mois par an, en particulier dans de ce haut-lieu de l’hindouisme qu’est Tiruvannâmalaï, avec sa montagne sacrée, son grand temple à Shiva des XVe-XVIe siècles et surtout l’ashram du sage Ramana Maharshi (1879-1950), avant de retourner s’y installer en 1978. Dès son plus jeune âge, il fut profondément impressionné par le haut idéal du gourou donné par le sage Shankarâchârya au VIIIe siècle, tel que cité en dédicace de ce livre. Il rejoignit finalement Amma en 1979 avant d’être renvoyé en Europe cinq ans plus tard en 1984 en tant que son représentant pour la faire connaître. Il la servit pendant quatorze ans, de près pendant ces cinq ans à l’ashram de Vallickavu, en tant qu’interprète attitré pendant ses tournées européennes, ou sinon à distance en Europe pour transmettre et pour fonder et développer son mouvement.

Jacques travailla les langues de l’Inde. Il étudia le sanscrit pour comprendre l’étymologie des termes des textes fondateurs de l’hindouisme et acquit également une bonne connaissance opérationnelle du tamoul. Il apprit le malayalam, langue difficile que très peu de fidèles occidentaux, même ceux qui sont depuis longtemps avec elle, peuvent comprendre et parler couramment. Puisqu’il parlait également plusieurs langues européennes, ceci lui valut d’être l’interprète d’A. en Europe. Avec sa position privilégiée parmi le premier cercle de disciples, autant dire qu’il était non seulement au courant du discours officiel, mais de ce qui se disait dans les coulisses ainsi qu’en mesure de comprendre les affaires internes de son ex-maître et de son organisation. C’est de ce divorce entre les deux discours dont il rend compte de façon captivante et fort utile dans ce témoignage. Celui-ci est un eye-opener, comme on dit en anglais, une révélation.

(…)

Son livre fourmille de témoignages de qualité, d’incriminations et de preuves de graves excès et écarts d’éthique concernant le comportement de son ex-maître et la gestion des affaires de son organisation. A sa lecture, on se rend compte du divorce entre la façade et la réalité, on découvre comme le mensonge y fait partie d’une réalité parallèle. Parfois, celui-ci est d’ailleurs chiffrable quand l’auteur analyse et décortique avec rigueur la déclaration de revenus étrangers publiés sur le site du Ministère de l’Intérieur indien. Heureusement pour nous, il traite du sujet qu’il connait parfaitement tel un journaliste d’investigation. Ecouter attentivement son témoignage levant le voile sur des thématiques fondamentales pourrait faire gagner beaucoup de temps à de nombreuses personnes.

(…)

Parmi les éléments précieux de l’ouvrage, on retiendra la relecture de la biographie officielle. Le recul de l’auteur et sa connaissance de l’intérieur permettent de démystifier le discours officiel et de mettre à nu la réalité de la personne, de son cheminement et de ses réalisations. Comme Gail Tredwell l’avait déjà dévoilé déjà dans son livre, Jacques révèle à son tour et à sa manière le fonctionnement, les tendances et la pensée intime de leur ancien maître.

(…)

L’auteur guide le lecteur dans la découverte graduelle des divers dysfonctionnements et excès de son ex-maître et de l’organisation. Son expérience directe et son investigation couvre tout un éventail de thématiques : lignée spirituelle, accomplissement et formation, mégalomanie et manipulation, débordements psychotiques et décompensations, sexualité et avidité, culte de la personnalité, miracles et prophéties, infantilisation et violence, fabrication médiatique et informations contradictoires, finances et bienfaisance, empire entrepreneurial d’éducation et de santé et aide au développement avec divers témoignages clé et reportages, construction du mythe et réalité, plagiat et authenticité innovative, autonomisation de la femme et soutien du patriarcat, politique et pouvoirs, célébrités et traditions.

(…)

Ce qui donne également du poids à cet ouvrage est le nombre de liens internet accessibles directement qui soutiennent l’analyse de l’auteur : presqu’à chaque page, le lecteur pourra démarrer ses propres recherches sur les sujets qui l’intéressent ou sur lequel il aurait des doutes – particulièrement utile dans la version électronique de l’ouvrage. Le lecteur se fera donc son opinion sur la base de ce témoignage et ce travail d’analyse.

Après son témoignage personnel et son investigation, dans la seconde partie de l’ouvrage, l’auteur nous donne les moyens de comprendre les critères du maître spirituel authentique, le vrai sens de la relation gourou-disciple et, en cas de besoin, les éléments pour se rendre autonome avec le minimum de pertes. Il insiste sur la remise en perspective de la relation gourou-disciple et du sens du dharma dans le cadre de la tradition classique avec des sources sanscrites. Ceci permet de revenir à une base solide et élargit le débat en dépassant la critique des excès ponctuels-factuels d’une personne ou d’un groupe donné.

Je recommande en particulier de lire attentivement les dernières pages de cette seconde partie. Il y développe ce qu’on pourrait appeler la psychologie de la déconversion, c’est-à-dire comment s’extraire et s’autonomiser par rapport à une croyance, une religion, un groupe ou un maître qu’on a suivi pendant un certain temps.

Son ouvrage est non seulement un témoignage précieux et authentique, mais aussi un guide voire un kit permettant de s’y retrouver et de se retourner dans une situation d’implication spirituelle, sociale et personnelle souvent complexe à saisir et à démêler. Ceux qui craignent les répercussions d’un coming-out pourront se conforter avec cette parole du Mahatma Gandhi : “Dites la vérité : au début vous serez seuls, ensuite la plupart vous suivront !” Comme le dit cette citation du 17e siècle : “On peut tromper quelques personnes, ou tromper tout le monde dans certains lieux et pendant certaines périodes, mais pas tout le monde, partout, tout le temps !”.

EXCERPTS

Following are the preface, two excerpts and the table of content

EXTRAITS

Suivent la préface, deux extraits du livre et sa table des matières

Introduction by Dr Jacques Vigne

Excerpts from the introduction to the book

Préface du Dr Jacques Vigne

Extraits de la préface

Critical reading of the biography

Thanks to the author's hindsight and experience, his free interpretation of Amma's biography is enlightening as it lays bare the reality of the person, her evolution and realisations with great simplicity and clarity.

Relecture libre de la biographie

Grâce au recul et à l'expérience dont il dispose, l'auteur livre un interprétation libre de la biographie d'Amma qui est d'autant plus éclairante qu'elle met à nu avec clarté et sobriété la réalité de la personne, son évolution et ses réalisations.

Analysis of foreign contributions

The declared foreign revenue of organisations is available to the public on the Home Ministry's website. They give a pretty precise notion of what has been done with donations from 2006 to 2019.

Analyse revenus étrangers

Les déclarations de revenus étrangers disponibles au public sur le site du fisc indien permettent d'établir assez précisément l'utilisation des fonds entre 2006 et 2019.

 

Table of contents

 

Table des matières